Je fais du savon (méthode à froid) depuis un peu plus d’un an maintenant. J’ai eu beaucoup de bonnes surprises…et aussi quelques mauvaises.

Voici mes observations:

Les liquides (pour remplacer l’eau) :

Ce qui fonctionne bien: jus de carottes, jus de tomates, bière dégazée (chauffer pour faire évaporer l’alcool, car l’alcool accélère la trace), jus d’épinards, tisane à la camomille, café, thé vert, thé noir, jus de citrouille.

Ce qui fonctionne moins bien: jus de fruits à haute teneur en sucre (le sucre fait surchauffer le savon), les liquides rouge (ils deviendront brun au contact de la soude), le lait (ça fonctionne, mais il faut le faire geler avant d’y mettre la soude, autrement il peut cailler), jus d’orange (neutralise la soude), miel (fait surchauffer le savon).

Les poudres, les feuilles, les fleurs (ajoutées à la trace fine) :

Ce qui fonctionne bien: lait en poudre (vache, chèvre, coco), graines d’annatto en poudre, pelure de concombre séchée (en poudre), persil, café moulu, thé vert en feuilles, fleurs de lavande séchées, curcuma, cannelle (pas trop, peut-être irritant pour la peau), argiles (rend la mousse plus veloutée…et ne craint pas la soude! On peut obtenir de belles couleurs avec les argiles colorées), stevia en poudre.

Ce qui fonctionne moins bien : fines herbes (elles bruniront dans le savon), racine d’alkanet en poudre (ne supporte pas très bien la chaleur).

Les huiles essentielles (ajoutées à la trace fine) :

Toutes les huiles esssentielles que j’utilise viennent de chez Saffire Blue.

Ce qui fonctionne bien : patchouli, lavande, anis, menthe, clou de girofle, cannelle, romarin, petit grain, camomille, eucalyptus, cèdre, citronnelle.

Ce qui fonctionne moins bien : citron, orange, pamplemousse, bergamote (en fait, tout ce qui est agrume est très fragile et ne supporte pas la chaleur).

Je n’utilise pas l’huile de ylang ylang et l’huile de géranium, je ne supporte pas l’odeur.

Les fragrances (ajoutées à la trace fine) :

Toutes les fragrances que j’utilise viennent de chez Saffire Blue.  Dans la mesure du possible, j’essaie d’utiliser les fragrances sans phthalates.

Ce qui fonctionne bien : satsuma, mandarine et jasmin, citron, orange, chocolat, pétales de rose, sang de dragon, champ de citrouille.

Ce qui fonctionne moins bien : thé vert, sweetgrass, café, thé blanc et gingembre, pamplemousse (accélère trop la trace). Ces fragrances ne sentaient plus la même chose après avoir été en contact avec la soude.

Les exfoliants (pas besoin d’en mettre beaucoup):

Ce qui fonctionne bien: avoine moulue, sel de mer, haricots adzuki en poudre, haricots noirs en poudre, noyau d’abricot en poudre, café moulu.

Ce qui fonctionne moins bien: sucre (fait surchauffer le savon), cannelle en poudre (peut irriter la peau), graines de canneberges (il ne faut pas en mettre beaucoup, c’est un peu rude).

La couleur :

Comme je n’utilise jamais d’oxydes pour colorer mes savons, voici une liste d’ingrédients naturels que j’utilise :

Ce qui fonctionne bien : jus de carottes (garde sa couleur), jus de tomates (garde sa couleur, on peut aussi ajouter de la pâte de tomate à la trace fine), café, thé noir, thé vert (le savon sera beige ou brun), jus d’épinards (le savon sera vert pâle, parfois jaune, persil (garde sa couleur), pelure de concombre séchée (en poudre), graines d’annatto en poudre (le savon sera rouge brique), bière dégazée (le savon sera jaune, cependant la bière au contact de la soude sent vraiment mauvais, heureusement la senteur fini pas s’évaporer), tisane à la camomille (le savon sera jaune pâle ou beige), argiles colorées (jaune, rouge, rose, grise, verte), stévia en poudre (le savon sera vert).

Ce qui fonctionne moins bien : racine d’alkanet en poudre (ne supporte pas la chaleur et donne parfois une couleur plutôt grise), argile bleue (le savon sera gris), liquides rouge (le savon sera brun).

Phase de gel et séchage:

Je ne couvre pas mon savon avec une couverture, je le mets tout simplement dans le four, en prenant soin de le recouvrir d’une pellicule plastique (pour éviter la cendre de soude) et j’allume seulement la lumière. Je le laisse là pendant 24 heures. Ensuite je le sors, je le laisse refroidir, je le démoule et au besoin je le coupe. On doit laisser sécher le savon pendant au moins 4 semaines avant de l’utiliser.

L’huile de palme:

J’ai presque terminé mon huile de palme…ensuite je ne l’utiliserai plus dans mes savons. Je dois expérimenter quelques recettes qui ne contiennent pas d’huile de palme. J’ai hâte de voir les résultats. L’utilisation de l’huile de palme est dommageable pour l’environnement parce que pour l’obtenir on doit couper les palmiers. La déforestation massive menace la population d’orang-outans. Pour lire davantage sur le sujet, vous pouvez consulter le rapport de 2011  par Sylvain Angerand des Amis de la terre.